immobilier nice

Le secteur de l’immobilier à Nice

Nice, c’est la Méditerranée qui s’étend à perte de vue et les montagnes du Mercantour en fond de toile. Derrière une identité étroitement liée au tourisme, Nice est un secteur immobilier attractif. C’est aussi une ville où les entreprises fleurissent en même temps que les offres universitaires.

L’immobilier à Nice, toujours rentable

Cinquième ville de France par sa population, Nice est considérée comme une destination de prestige. On s’attend donc à ce que les prix de l’immobilier flambent. Effectivement, une augmentation générale de 4% est enregistrée depuis la saison estivale. Cependant, les prix ne sont pas toujours rédhibitoires. En effet, les tarifs varient en fonction des quartiers, permettant aux investisseurs de trouver aisément un bien qui s’adapte à leur budget.

Si la population est plutôt âgée, la ville se dynamise continuellement et propose un vaste panel d’offres adaptées à toutes les tranches d’âge. On n’y vient pas seulement pour les vacances mais pour y vivre.

Les prix de l’immobilier à Nice

Le port

Quartier en plein essor qui immerge ses habitants dans une atmosphère branchée, le Port connaît une hausse de prix de 8%. Plus globalement, les tarifs immobiliers aux abords de la place du Pin ont doublé au fil de cette dernière décennie. Le mètre carré se vend à environ 5 000€ au sein des immeubles bâtis entre 1880 et 1920. Assez récemment, un 3 pièces de 74 m² orienté sud et ouest s’est vendu à 421 000€, soit 10% de plus que la moyenne dans le quartier. Ce bien considéré comme exceptionnel se trouve à la jonction de la rue Boyer et de la rue Bonaparte.

Le centre-ville

Les prix sont disparates dans le centre-ville puisque le mètre carré se négocie entre 2 500€ et 15 000€. L’astuce est de miser sur un bien hors balcon, élément qui booste les tarifs d’une moyenne de 15% à 20%.

Le carré d’or

Au cœur de l’hypercentre, ce sont principalement les petites surfaces qui attirent les investisseurs à la recherche d’un pied à terre niçois. Il faut compter une moyenne de 250 000€ pour s’offrir un studio dans ces ruelles de caractère qui conduisent au bord de la Méditerranée.

Néanmoins, il est possible de réaliser de bonnes affaires en misant sur des biens à rénover. Sur la rue d’Alposeau, un deux pièces de 50 m² a coûté 170 000€ à son acquéreur qui a dû engager des travaux sur le bien. C’est un prix nettement inférieur à moyenne, sachant que la fourchette au mètre carré varie de 4000€ à 7000€ au cœur du Carré d’Or. Non loin de la place Masséna, un deux pièces sans travaux de 30 m² s’est vendu à 190 000€. La différence de prix est notable.

Lépante

Sur la rue de Lépante, un appartement se vend entre 2 457€ et 7 471€ par mètre carré. La proximité de la Vieille-Ville et le foisonnement de constructions de caractère boostent le succès de Lépante. Face aux contrastes tarifaires, il est plus avisé de solliciter les services d’une agence avant d’investir dans ce secteur.

secteur immobilier nice

Libération

Le quartier de la Libération est toujours très prisé et extrêmement agréable à vivre. C’est l’un des meilleurs quartiers pour investir. On y trouve différents types de bien, tant pour les familles, les couples que les jeunes retraités.

Mont Boron

La cote immobilière est assez stable depuis les quatre dernières années. Les acheteurs plébiscitent ce quartier résidentiel perché en hauteur où les biens sont essentiellement prestigieux. Les piscines et courts de tennis sont ainsi monnaie courant à Mont Boron.

Pour un trois pièces de 80 m² qui ne nécessite aucun rafraîchissement, qui offre une vue mer et qui dispose d’une piscine, le coût total va de 750 000€ à 1 million €. Le prix au mètre carré oscille entre 7 000€ et 10 000€ pour les biens impeccables. Une décote reste possible pour les biens dont la vue fait défaut, qui soumettent les occupants aux nuisances sonores ou qui arborent d’autres “défauts”. Néanmoins, il est difficile de trouver un bien sous la barre des 5 000€/m² dans ce secteur.

Riquier

Idéalement situé dans l’Est de Nice, Riquier est un secteur qui attire principalement les étudiants, retraités et jeunes couples. Ce sont en effet les profils en quête de petites surfaces. Un studio se vend aux alentours de 100 000€. Quand vint l’été, l’acheteur peut rentabiliser son investissement en louant le studio à un coût mensuel moyen de 400€ à 600€.

La cote grimpe à mesure que l’on se rapproche du quartier du Port. A titre d’illustration, un deux-pièces de 50 m² équipé d’un parking en sous-sol et d’une terrasse a coûté le total de 260 000€, soit 5 200€ du mètre carré. Du côté de l’avenue de la République, un deux-pièces de 45 m² avec terrasse a coûté la bagatelle de 170 000€, soit 3 800€ du mètre carré.

En se rapprochant de Saint Roch, il est aisé de trouver des appartements pour une moyenne de 3 000€ au mètre carré. Cependant, il ne faut pas trop miser sur une vue panoramique à ce prix.

Si la tendance globale des tarifs immobiliers est à la hausse, Nice compte également des biens attractifs à bon prix. L’essentiel est de savoir où chercher et de se faire épauler par des professionnels qui connaissent le marché.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *